“L’hydrogène, double moteur pour l’énergie et le climat”

Retrouvez dans le Monde une tribune de Jean Paul REICH, Vice-Président de l’Afhypac et ancien directeur scientifique d’ENGIE, en faveur de la production d’hydrogène propre par électrolyse. Une solution #CleanEnergy qui permettra de « stocker l’électricité éolienne et solaire et limiter les émissions industrielles ».

Stocker l’électricité éolienne et solaire et décarboner les émissions industrielles

Pour Jean Paul REICH : “La création d’un cercle vertueux – booster le développement des énergies renouvelables en leur offrant un marché taillé à leurs mesures, en retour permettre une baisse des coûts de production de l’hydrogène par des volumes croissants – est donc à portée de main. Il manque une simple pichenette pour initier la baisse du prix de l’hydrogène produit par électrolyse, afin qu’il devienne compétitif vis-à-vis de l’hydrogène produit par gaz naturel.”

| Tribune complète à retrouver sur le site du journal Le Monde.

Connectons-nous !

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez nous sur

LinkedIn    et    Twitter

Etude prospective sur le marché automobile mondial

Pour sa 19ème édition, le cabinet conseil a recueilli les opinions de près de 1 000 décideurs et plus de 2 100 clients.

L’étude prospective du cabinet conseil américain KPMG révèle que 78% des dirigeants interrogés (près de 1000 décideurs de l’automobile et 2100 clients) pensent que « le véhicule à pile à combustible sera le nec plus ultra de la mobilité électrique ».

Plus de 3/4 des dirigeants interrogés pensent que le véhicule à hydrogène est le futur de l’automobile

Ces directeurs pensent en effet, pour 62% des interviewés, que l’électrique ne prendra pas en raison de problèmes liés aux infrastructures et aux temps de recharge.

Envie d’en savoir plus ?
Résumé sur le site de L’Argus Automobile
Etude complète sur le site KPMG

Connectons-nous !

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez nous sur

LinkedIn    et    Twitter

Avec ce projet d’ampleur inédite, la Région Auvergne Rhône Alpes ambitionne de devenir le 1er territoire hydrogène de France & en Europe

Le programme « Zero emission valley » (voir notre article) vient de remporter le soutien financier de l’Union européenne. À la clef 70 millions d’euros pour développer la filière, faire décoller l’usage de la voiture à hydrogène et lutter contre les pollutions.

Soutien financier de l’Europe dans le cadre de l’appel à projet « Blending Call 2017 »

La Région Auvergne Rhône-Alpes ambitionne de devenir le premier territoire à hydrogène en France et en Europe. Elle veut dans ce cadre être une Région leader sur le développement durable et accélérer le déploiement de l’hydrogène comme vecteur énergétique et propre.

ZEV :
1 000 véhicules hydrogène,
20 stations,
15 électrolyseurs

C’est dans cette perspective que la Région a candidaté à l’appel à projet européen Blending call 2017, en présentant un projet d’envergure sur le déploiement de la mobilité zéro émission sur son territoire. Le programme Zero Emission Valley a pour objectif de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes la région leader de la mobilité hydrogène en Europe en accélérant le déploiement de véhicules à pile à combustible et de stations à hydrogène dans toute la région.

L’ampleur, le caractère innovant, la qualité du partenariat entre le secteur public et privé ainsi que la rentabilité économique de ce projet ont séduit l’Union Européenne qui l’a sélectionné parmi de nombreux autres.

ZEV, un projet d’ampleur inédite en Europe

Après le stade de l’expérimentation, l’hydrogène entre en phase de déploiement. Grâce à l’appui financier de l’Europe, la Région va accompagner la mise en circulation de 1 000 voitures à pile à combustible, 20 stations de recharge à hydrogène et 15 électrolyseurs pour produire de l’hydrogène sans rejet de CO2. Elle débloquera 15 M€ sous forme de subvention ou de prise de participation dans ce projet qui mobilisera au total 70 M€ sur 10 ans, et associe la collectivité aux entreprises Michelin et Engie dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Ce projet s’appuie sur une expertise de l’hydrogène très développée dans la région puisqu’elle concentre déjà 80 % des acteurs de la filière qui rassemble 55 entreprises, 26 laboratoires de recherche et 8 collectivités.

Télécharger le communiqué de la Région Auvergne Rhône Alpes [PDF]

Communiqué de presse | FR

Connectons-nous !

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez nous sur

LinkedIn    et    Twitter

Le déploiement de l’hydrogène s’accélère en région Auvergne-Rhône-Alpes !

Le mois de septembre fut productif pour l’H2 en région AURA : après avoir officialisé le projet Zero Emission Valley (ZEV), annoncé une feuille de route pour faire d’Auvergne Rhône Alpes le leader européen de l’hydrogène, la région lance une invitation pour présenter le projet ZEV le jeudi 05 octobre prochain. La transition vers les énergies propres #CleanEnergy s’accélère !

Le Président de Région M. Laurent WAUQUIEZ dévoile sa feuille de route pour faire d’Auvergne Rhône Alpes le leader européen de l’hydrogène

McPhy était dans la Vallée de l’Arve (Haute Savoie) le 14 septembre dernier pour rencontrer M. Laurent WAUQUIEZ, président de la région Auvergne Rhône Alpes, qui y présentait son plan de lutte régional contre la pollution atmosphérique.

Quelques mois après y avoir annoncé son ambition « anti-pollution en vallées alpines », le président de région a fait le point sur l’avancée concrètes des projets et réaffirmé son engagement à faire de la région Auvergne Rhône Alpes un modèle de lutte contre la pollution atmosphérique.

Au cœur de ce plan, l’énergie hydrogène occupe une place de choix. Dans la lignée du projet Zero Emission Valley officiellement lancé deux jours auparavant (voir notre article), M. WAUQUIEZ a réaffirmé en présence des élus locaux, des entreprises et des journalistes son ambition pour la filière hydrogène : « La Région concentre 80% des acteurs de la filière. Elle doit devenir leader, en France et au niveau européen, de l’hydrogène ».

Le choix du lieu de cette rencontre était d’ailleurs hautement symbolique. C’est en effet sur le site de la centrale hydro-électrique de Bonneville que sera installée la première station hydrogène du plan régional de M. WAUQUIEZ.
L’hydrogène propre y sera produit grâce aux surplus d’électricité verte (hydraulique) générés par la centrale et alimentera une flotte de véhicules électriques à hydrogène.

Zero Emission Valley : déploiement en Auvergne Rhône Alpes de 20 stations et 1 000 véhicules à hydrogène

C’est tout naturellement que les start up régionales McPhy (station hydrogène) et Symbio (véhicule à hydrogène) ont pris part à la rencontre. Elles ont ainsi pu présenter leurs solutions technologiques « grandeur nature » et discuter d’un plan de déploiement en adéquation avec les besoins des territoires alpins.

« La région AURA doit être le fer de lance des technologies hydrogène », a conclu le président de région convaincu par le potentiel économique et écologique de l’hydrogène.

L’ambition est claire, les objectifs et le plan de déploiement sont chiffrés. Pour atteindre ses ambitions, la région allouera dans un premier temps une enveloppe de 1,6 million d’euros, destinée aux primes pour l’achat de véhicules propres.

Bertrand AMELOT (McPhy) présentant la station hydrogène McFilling à M. WAUQUIEZ, Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes

La Région vous invite à découvrir le projet Zero Emission Valley le jeudi 05 octobre

Quand ? Le jeudi 5 octobre 2017 à partir de 14h

Où ? Hôtel de Région – Lyon | 1 esplanade François Mitterrand – 69002 LYON

Quoi ? Sous la présidence d’honneur de Laurent WAUQUIEZ, Président de la région, la région invite à un temps d’échange sur le projet ZEV.
Eric FOURNIER, Vice-Président délégué à l’environnement, au développement durable et à l’énergie présidera la conférence plénière : « régions décarbonées, qualité de l’air, mobilité hydrogène : quels enjeux pour les filières d’excellence » avant d’animer un temps d’échanges sous forme de tables rondes.
Pour vous inscrire à cette journée de travail sur la mobilité hydrogène, remplissez le formulaire en ligne. 

Apportez vous aussi votre soutien au projet Zero Emission Valley !

Soutenez l’ambition de la région Auvergne-Rhône-Alpes, territoire d’excellence de l’hydrogène : https://www.auvergnerhonealpes.fr/278-pour-une-filiere-hydrogene-d-excellence.htm

Connectons-nous !

Pour ne rien manquer de nos actualités, suivez nous sur

LinkedIn    et    Twitter

Formez-vous aux technologies hydrogène auprès d’un leader du secteur

La filière hydrogène connait une croissance exponentielle, les besoins en formation aussi ! À horizon 2020, le secteur devrait en effet créer plus de 700 000 emplois. Partenaire de la plateforme de formation européenne KnowHy, McPhy ouvre deux sessions pour partager son expertise des technologies de l’hydrogène avec les professionnels du secteur ou en reconversion.

Cours théoriques en ligne & Ateliers pratiques sur le terrain pour une formation à 360°

Vous souhaitez vous former aux technologies de production d’hydrogène, mais aussi à l’installation et la maintenance des équipements ? Choisissez un leader du secteur !

Partenaire du projet européen KnowHy, première plateforme de e-learning dédiée à la formation professionnelle des techniciens de l’hydrogène, McPhy organise deux sessions de formation d’ici fin 2017.

Chacune des sessions allie formation en ligne sur la plateforme e-learning KnowHy & ateliers pratiques sur les équipements McPhy.

Le programme de formation s’articule comme suit :

  • Module commun « Généralités sur les piles à combustible et Sécurité liée à l’hydrogène »
    Unité 1 : Introduction à la pile à combustible et à l’hydrogène
    Unité 2 : Sécurité liée à l’hydrogène
    Unité 3 : Introduction aux outils, règles générales et applications
    Unité 4 : Installation, entretien et maintenance
  • Module de spécialisation « Production et Manipulation de l’hydrogène »
    Unité 1 : Procédés de production d’hydrogène
    Unité 2 : Purification
    Unité 3 : Stockage et transport de l’hydrogène
    Unité 4 : Manipulation
    Unité 5 : Réglementations, guides et normes

Deux sessions ouvertes sur la fin 2017 pour vous former auprès d’un des leaders du secteur !

Sous réserve de 75% de réussite aux évaluations, les participants se voient décerner en fin de formation un diplôme délivré par l’Université de San Jorge (partenaire KnowHy).

Prochaines dates de formation :

1ère session2ème session
Module commun : « Généralités sur les piles à combustible et Sécurité liée à l’hydrogène » E-LEARNING : plateforme ouverte jusqu'au 12 octobre | ATELIER PRATIQUE : vendredi 13 octobre E-LEARNING : plateforme ouverte du 30 octobre au 23 novembre | ATELIER PRATIQUE : vendredi 24 novembre
Module de spécialisation : « Production et Manipulation de l’hydrogène » E-LEARNING : plateforme ouverte du 16 octobre au 9 novembre | ATELIER PRATIQUE : vendredi 10 novembre E-LEARNING : plateforme ouverte du 27 novembre au 20 décembre | ATELIER PRATIQUE : mardi 21 décembre

Tarif d’une session : 2 500 € ht, incluant :

  • L’accès à la plateforme de e-learning (aux dates sus-mentionnées),
  • 2 journées d’ateliers pratiques sur notre site [McPhy – 1 115 route de Saint Thomas – 26190 La Motte Fanjas],
  • La prise en charge des déjeuners sur ces deux jours d’ateliers pratiques.

McPhy se réserve le droit d’annuler les sessions en deçà de 3 participants.

En savoir plus sur KnowHy

KnowHy est la première plateforme e-learning dédiée aux technologies de l’hydrogène. Elle a pour objectif de faciliter l’accès à la formation professionnelle des techniciens pour répondre aux besoins croissants du marché.

Bâtis par un consortium d’experts de l’hydrogène à travers l’Europe, les cours sont accessibles partout dans le monde, disponibles en 7 langues. Ils s’articulent autour d’un module commun de 40 heures, visant à maitriser les fondamentaux de la technologie des piles à combustible, et à se former à la sécurité de l’hydrogène ; et de 60 heures de spécialisation parmi cinq modules proposés.
Pour en savoir plus, visitez le site KnowHy.

Besoin de plus d’informations ? Pré-enregistrez-vous !

Vous êtes intéressés et souhaitez obtenir tous les renseignements pratiques ? Enregistrez-vous sur la plateforme KnowHy (gratuit et sans engagement).

Je me pré-enregistre

Ou écrivez-nous en nous précisant vos coordonnées complètes ; nos équipes vous rappelleront dans les plus brefs délais :

formation@mcphy.com

Notre réponse est oui !

La semaine dernière, le Figaro consacrait une pleine page à la mobilité hydrogène intitulée : « pile à combustible, avenir de l’automobile ? ».
Retour sur les enseignements clés de cet article, réalisé avec la contribution de Pascal MAUBERGER, Président de l’Afhypac et PDG de McPhy, qui y partage sa vision de l’hydrogène #CleanEnergy au service de la mobilité propre.

Luttons contre les idées reçues

“Un plein d’hydrogène effectué en 3 à 4 minutes permet de rouler 500 à 600 km.”

Après les « dieselgate » à répétition, les lois de transition énergétique et autres accords climats, et les dernières annonces en date des grandes puissances qui souhaitent bannir les véhicules diesel et essence, la question semble légitime … et la réponse toute trouvée !

Si cette technologie n’est pas (encore) démocratisée, il convient de rappeler que la voiture électrique à hydrogène roule dans le monde entier et a déjà parcouru des millions de kilomètres. Ce sont ainsi 2 500 véhicules « fuel cell » (équipés de pile à combustible) qui ont été vendus dans le monde en 2016. Et la croissance de la courbe va en s’accélérant.

Comme le rappelle Pascal MAUBERGER, pour l’usager « l’utilisation des voitures à pile à combustible est très similaire à celle utilisant les moteurs thermiques ».
Un plein d’hydrogène effectué en 3 à 4 minutes permet en effet de rouler 500 à 600 km. L’innovation, et pas des moindres, est que le véhicule à hydrogène a pour particularité de ne rejeter dans l’atmosphère qu’un peu de vapeur d’eau.

Les énergies renouvelables : facteur clé de succès de la mobilité hydrogène

Les technologies existent. L’heure est désormais à leur industrialisation qui permettra de relever les deux défis majeurs du secteur : la rationalisation des prix des voitures et la densification du réseau de stations hydrogène, encore embryonnaire (une vingtaine actuellement en service en France).

Dernier point, et pas des moindres : la mobilité hydrogène représente également un moyen de stocker l’électricité de source renouvelable. Ces excédents d’énergie propre (à coût maîtrisé) peuvent ainsi être valorisés et apporter une solution concrète à l’intermittence des énergies renouvelables ; tout en participant à la flexibilité et à l’équilibre des réseaux électriques.

Dans cette équation, les énergies renouvelables apparaissent comme une réponse à forte valeur ajoutée.

Preuve que le sujet est d’actualité ? Il faisait écho à deux autres nouvelles en une des supplément Figaro du même jour : l’ouverture du salon de Francfort qui « fait la part belle à l’électromobilité » ; et un article sur la Chine qui « prépare le big bang de la voiture propre » en annonçant la fin des véhicules thermiques d’ici à 2040.

Article à lire sur le site du Figaro (édition réservée aux abonnés).

La Région Auvergne Rhône Alpes mise sur l’hydrogène et a décidé d’en faire une filière d’excellence. Apportez votre soutien au projet !

“Faire de l’hydrogène une filière d’excellence”

La Région Auvergne Rhône Alpes mise sur l’hydrogène et a décidé d’en faire une filière d’excellence.

A travers son projet Zero Emission Valley, la Région a pour objectif de déployer sur son territoire 20 stations et 1 000 véhicules à hydrogène. Cet ambitieux programme préfigure l’industrialisation des technologies hydrogène, et se veut duplicable dans d’autres régions de France et au-delà de nos frontières.

De quoi réaffirmer le rôle de l’hydrogène au service de la transition énergétique & du développement économique local.

Ayant déjà obtenu le soutien du Ministre Nicolas Hulot et des acteurs régionaux de l’hydrogène – dont McPhy – le projet Zero Emission Valley n’attend plus que votre signature !

Complétez le formulaire en ligne et apportez votre support à la filière hydrogène #CleanEnergy : https://www.auvergnerhonealpes.fr/278-pour-une-filiere-hydrogene-d-excellence.htm

Après la France, le Royaume Uni et l’Allemagne, la Chine annonce à son tour la fin des véhicules thermiques.

Un défi titanesque pour le premier marché automobile mondial

Pour ce pays qui est le premier marché automobile mondial, il s’agit d’un défi titanesque indispensable pour réduire la pollution atmosphérique et le volume d’émissions carbone directement responsables du réchauffement climatique.

Pour relever ce défi #CleanEnergy #CleanAir, la Chine lancera dès l’an prochain un « quota de voitures propres ».

De quoi booster la mobilité électrique et hydrogène dans l’Empire du Milieu !

| Via BFM Business. Lire l’article : http://bit.ly/2xVAbq8

 

En savoir plus sur la mobilité hydrogène : https://mcphy.com/fr/vos-applications/mobilite-hydrogene/

Le stockage solide McPhy choisi comme sujet au baccalauréat.

Au sud-est de l’Inde, à Pondichéry, le sujet Physique Chimie du baccalauréat 2017 porte sur le stockage solide McPhy.

Auriez-vous su répondre ? Découvrez-le en lisant le sujet !

Un article de Valérie HOEKS, co-fondatrice de China Inroads, avec la contribution de Pascal MAUBERGER, PDG McPhy.

Une réponse possible : l’hydrogène #CleanEnergy

L’énergie est dite fatale quand elle n’est ni consommée par les réseaux ni stockée ; autrement dit : quand elle est perdue.

Eviter ce phénomène en valorisant les excédents de production est un enjeu majeur pour un pays aussi immense que la Chine, qui dans le même temps voit croître les énergies renouvelables de façon exponentielle et fait face à des problématiques d’acheminement de l’énergie vers les zones les plus reculées.

Une partie de la réponse réside dans le stockage d’énergie rendu possible par l’hydrogène.

Convertie en hydrogène propre par électrolyse, l’électricité de source renouvelable peut ensuite être valorisée à travers de nombreuses applications : transformé en carburant propre pour recharger les véhicules à hydrogène, injecté dans les réseaux de gaz naturel, utilisé comme fluide dans l’industrie ou comme solution de stockage pour donner la flexibilité nécessaire au pilotage des smart grids (réseaux intelligents).

 

Pour (presque) tout savoir sur le sujet, lisez l’article (en anglais) complet :

Article China In Road | EN

& Découvrez le premier projet McPhy sur le sol chinois : une plateforme électrolyse 4 MW pour la province du Hebei, de la signature du projet à la livraison des équipements en Chine.